fbpx
Connaissez-vous les bases de la rédaction SEO?

Rédaction SEO : Comment optimiser vos contenus pour le Web? (2/3)

8 mars 2021, St-Jean-sur-Richelieu

La rédaction de contenus SEO doit respecter bien plus que les règles de grammaire ou d’orthographe. Comme elle a pour but d’optimiser le positionnement d’un site dans les résultats des moteurs de recherche, ce type de rédaction doit aussi répondre à des critères spécifiques et stratégiques. Ceux-ci reposent sur les paramètres évalués par les moteurs de recherche pour classer les sites qu’ils recensent. Savez-vous comment effectuer une rédaction SEO qui satisfera les exigences des engins de recherche et procurera plus de visibilité à votre site Web?

Ça ne surprend plus personne: la majorité des gens qui effectuent une recherche sur Internet ne vont pas plus loin que la première page des résultats.

Ce qui étonne encore, ce sont les proportions avec lesquelles cette fameuse première page concentre tous les clics des usagers. Sur Google, par exemple (qui détient pratiquement le monopole des recherches mondiales avec près de 93% d’entre elles), un maigre 0.78% des internautes vont cliquer sur des résultats de la deuxième page!

C’est donc dire que beaucoup de gens n’ont jamais connaissance de l’existence des sites qui ont le malheur de s’y trouver, à moins d’en avoir déjà entendu parler et de les rechercher spécifiquement.

La rédaction de contenu optimisé pour les moteurs de recherche (SEO) constitue une stratégie essentielle pour générer vers votre site le trafic qui mènera aux conversions tant désirées.

Le premier article de cette série sur la rédaction SEO proposait quelques astuces pour bien vous préparer à l’écriture. Voici maintenant divers points à garder en tête, le moment venu de coucher votre texte sur papier (ou plutôt de le faire apparaître à votre écran!).

Balises Hn : Segmentez votre contenu

Il est essentiel de structurer votre contenu pour un meilleur classement. Ceci aide vos lecteurs à mieux comprendre votre propos. Cela permet aussi aux moteurs de recherche d’identifier le sujet de votre page. Faites-vous un plan. Déterminez quels sont votre message-clé et votre fil conducteur, établissez le squelette de votre texte en conséquence:

  • Votre message-clé devrait être résumé dans votre titre principal.
  • Prévoyez ensuite séparer votre contenu en parties et sous-parties distinctes pour développer votre idée maîtresse.

Le tout doit se faire selon une progression logique, mais aussi en suivant les règles du langage HTML, qui met en forme les pages Web.

 Les balises Hn : structurer son contenu

En langage informatique, on appelle balises de titre Hn (ou Headings) les différents niveaux de titres et de sous-titres. Ces balises contribuent à rendre votre contenu plus clair et à le hiérarchiser.

Il existe 6 balises Hn, organisées par ordre décroissant d’importance. < h1 > est attribuée au titre le plus important et < h6 > à un titre de moindre importance. Les trois premières (< h1 >, < h2 > et < h3 >) sont les plus fréquemment utilisées, alors que < h4 >, < h5 > et < h6 > aident surtout à la compréhension des contenus très longs et demandant beaucoup de spécifications.

On peut représenter ainsi les niveaux de titres et leurs relations entre eux:

< h1 >: Titre principal de la page (annonce son sujet)
    < h2 >: Sous-titre qui traite d’un grand point relatif au sujet principal
        < h3 >: Sous-titre qui explique ou précise ce grand point
        < h3 >: Sous-titre qui explique ou précise autrement ce même grand point
            < h4 >: Détail ou exemple
            < h4 >: Autre détail ou exemple
                < h5 >: Précision sur ce détail ou cet exemple
                     < h6 >: Précise ou illustre la précision
    < h2 >: Sous-titre qui traite d’un autre grand point relatif au sujet principal
    < h2 >: Sous-titre qui traite d’un autre grand point relatif au sujet principal

Etc…

Ne vous laissez pas intimider par ces aspects techniques. Dans les faits, si vous maîtrisez l’information que vous voulez livrer, votre rédaction s’organisera naturellement en différentes sections et sous-sections. Les moteurs de recherche et vos lecteurs apprécieront que vous structuriez vos contenus pour que les informations importantes qu’ils contiennent soient claires et faciles à relever.

Conseils spécifiques à la rédaction de la balise < h1 >

C’est le titre principal du contenu de votre page Web. Elle est systématiquement prise en compte par les moteurs de recherche et constitue un élément fondamental du référencement naturel.

Voici quelques règles qu’il est préférable de respecter au moment de sa rédaction:

  • Elle devrait contenir le mot-clé principal de votre page (si possible, en début de titre) afin de mieux vous positionner sur ce dernier.
  • Elle doit être explicite et bien décrire le sujet de votre page. Permettre de comprendre immédiatement de quoi il sera question.
  • Chaque page ne devrait contenir qu’une seule balise < h1 >.
  • Prévoyez des balises < h1 > différentes pour chaque page Web.
  • Pensez à des astuces qui suscitent l’intérêt, comme formuler votre titre en:
    question/réponse: «Comment préparer votre peau pour l’été: guide beauté.»
    palmarès chiffré: «Préparez votre peau pour l’été: 5 gestes beauté.»
  • Bien qu’il n’existe théoriquement pas de limite au nombre de caractères que peut avoir votre titre de niveau 1, il faut rester concis (il est généralement recommandé de ne pas dépasser 70 caractères).

Surtout, pas de stress : du moment que vous avez une idée claire de votre message-clé, trouver votre titre principal devrait être relativement facile. Il suffit d’annoncer clairement et avec concision de quoi il est question dans votre page.

Note: Attention de ne pas confondre la balise de titre <h1> avec la balise <title> (qui elle, n’apparaît pas dans le contenu de votre page et dont il sera question plus longuement dans le prochain article de cette série).

Contenu SEO : répondez aux exigences de votre cible

Vous voulez écrire pour plaire aux moteurs de recherche afin qu’ils vous classent avantageusement dans leurs pages de résultats. Or, les engins de recherche privilégient les sites qui répondent aux attentes des internautes en quête d’informations. En satisfaisant aux besoins de vos clients cibles, vous marquerez donc des points en termes de référencement. Voici quelques idées qu’il est bon d’appliquer:

Désir d’être bien informé : beaucoup d’informations de qualité

De façon générale, la plupart des internautes sont à la recherche d’informations sur un sujet donné. La qualité des informations que vous leur fournissez est donc un facteur crucial de l’évaluation de votre contenu. Pour bien performer et démontrer votre expertise (tant à vos lecteurs qu’aux robots des moteurs de recherche qui vous évaluent), assurez-vous que vos informations soient:

Bien sûr, il faut ajuster la longueur des contenus selon leur nature et les objectifs qu’ils servent. Une fiche produit ne nécessite pas d’être aussi longue qu’un texte informatif de fond. Selon une étude récente, tous types de publications confondus, un minimum de 300 mots est nécessaire pour le référencement naturel.

Mais attention! Toujours, la richesse du contenu est primordiale! Un texte de 800 mots qui fait du remplissage ou qui contient des informations fausses ou incomplètes ne performera pas mieux qu’un texte de 500 mots qui a le mérite de fournir des informations de qualité.

Création de logo et image de marque chez PF communications

Désir de trouver vite : faire ressortir ce qui est pertinent

Certains internautes prendront le temps de lire toute l’information que vous offrez. Par contre, certains autres préféreront parcourir votre contenu en diagonale pour en retirer l’essentiel rapidement. Assurez-vous par conséquent que l’information que vous transmettez soit facile à extraire.

1. Faites des phrases claires, sans fautes et de préférence courtes.

Le but est d’éviter toute entrave à la compréhension. Les phrases dont la syntaxe est déficiente et qui comportent des erreurs grammaticales sont source de lourdeur et de distraction (en plus de nuire à votre bonne réputation!)

2. Disposez votre texte pour mettre en évidence l’information, grâce à des:

  • Paragraphes courts: une présentation aérée facilite la lecture.
  • Caractères gras: pour mettre en relief des éléments-clés de votre contenu
  • Balises Hn (dont il a été question plus haut) pour structurer votre texte en différentes parties qui aident à la compréhension.
  • Listes à puces: pour mettre en évidence les composantes de vos énumérations.

Rédaction SEO : créez un contenu original!

Pour préserver votre crédibilité et votre bonne réputation, veillez à fournir un contenu unique. On n’avait pas le droit de copier à l’école, la même règle s’applique pour la création de contenu optimisé pour le Web!

En effet, les moteurs de recherche (tout comme les internautes d’ailleurs) évaluent négativement la répétition de contenus identiques. Évitez donc de reproduire des textes provenant d’autres sites ou même de vos propres pages.

Vous pouvez certainement vous inspirer de sources fiables pour identifier les sujets et les informations névralgiques. Cependant, quand vient le temps de rédiger, allez-y de vos propres mots! Si vous voulez utiliser une formulation ou une idée spécifiques, attribuables à une ressource Web ou à un auteur en particulier, donnez-lui en crédit (sous forme de liens imbriqués dans votre texte et qui renvoient vers leur source… Ce qui peut même s’avérer payant d’un point de vue SEO: nous y reviendrons tantôt!)

Optimisation sémantique : mots-clés et champ lexical

En préparant votre rédaction, vous avez identifié des sujets pertinents pour votre entreprise à partir des préoccupations de votre avatar client (tel qu’il en a été question dans le premier article de cette série).

Grâce à votre perspicacité et à l’aide d’outils à cet effet, vous avez alors identifié des mots ou expressions clés dans les termes de recherche utilisés par les internautes. Il est primordial de vous en servir pour améliorer votre positionnement.

1. Attribuez à chaque page un mot-clé principal

Tout comme il est important de cibler un sujet par contenu, il est également important de cibler les mots clés s’y rattachant. La règle générale est de se limiter à un mot-clé principal et quelques mots-clés secondaires par page afin de faciliter le travail de catégorisation des moteurs de recherche.

2. Intégrez stratégiquement vos mots-clés dans votre contenu

  • Pour bien performer, il est recommandé que votre plus important mot-clé soit inséré dans le titre principal de votre contenu (vous vous rappelez… la balise < h1 >?)
  • Introduisez vos mots-clés secondaires ou des variantes de votre mot-clé principal dans les sous-titres (surtout les < h2 >).
  • Il peut aussi s’avérer payant, en termes de SEO, d’intégrer votre mot-clé principal assez tôt dans l’introduction de votre texte.
  • Pour le reste, faites attention de ne pas truffer votre texte de vos mots-clés arbitrairement ou artificiellement. Les robots des moteurs de recherche s’en rendraient compte et vous pénaliseraient. Vos mots-clés doivent s’intégrer de façon organique à votre contenu, et respecter votre fil conducteur.

3. Utilisez un champ lexical approprié

  • Ce qu’on appelle aussi le nuage sémantique, en lien avec votre mot-clé, peut être composé de synonymes, de mots de même famille ou encore de termes ou expressions étroitement reliés à votre thème.
  • Utiliser naturellement un vocabulaire riche et varié en lien avec votre sujet ou mot-clé principal est la meilleure façon de démontrer votre expertise sur un sujet.
  • Cela permet aussi de rendre vos contenus plus faciles à évaluer par les robots des moteurs de recherche. Le positionnement de votre site en sera affecté positivement.

Développez votre maillage interne et externe

Le maillage interne est constitué des liens que vous créez entre vos pages. Le maillage externe, pour sa part, réfère aux liens qui existent entre vos pages et d’autres sites Web.

Un conseil général, qui s’applique aux deux types de liens: ils doivent se faire naturellement. Leur intégration à votre contenu doit être pertinente et logique. En tout temps, leur usage ne doit pas sembler forcé; votre site pourrait alors s’en voir pénalisé.

Les liens internes

Les moteurs de recherche aiment qu’un site fournisse une expérience-utilisateur agréable et optimale à ses usagers. Ils évaluent aussi positivement sa pertinence et son intérêt lorsque les internautes passent plus de temps sur ses pages. Le maillage interne est donc un facteur important dont il faut tenir compte en rédaction SEO puisqu’il:

  • Permet à vos visiteurs d’obtenir plus d’informations, ce qui augmente la valeur de votre contenu.
  • Rend la navigation plus fluide entre les différentes parties de votre site.
  • Diminue le taux de rebond de vos pages.

Une façon simple de l’optimiser consiste à:

  • Inclure, dans les articles de votre blogue, des liens qui mènent vers vos pages de services.
  • Inclure, dans vos articles de blogue, des liens qui renvoient à d’autres de vos articles de blogue.

Les liens sortants

Ce sont ceux qui conduisent de votre site à un ou plusieurs autres. Ils amènent donc les utilisateurs à l’extérieur de votre domaine. Ils demeurent néanmoins un indicateur de votre fiabilité sur un sujet aux yeux de Google et des autres moteurs de recherche, en autant qu’ils dirigent vos visiteurs vers des sources de qualité! Voici quelques bonnes pratiques pour augmenter votre pertinence et votre crédibilité:

  • Insérez des liens vers des sources généralement admises comme étant fiables et de bonne réputation.
  • Choisissez, si elles sont une référence crédible, des sources qui sont aussi populaires, pour générer de l’intérêt et vous montrer pertinent.
    Si vous êtes responsable du paramétrage en plus de la rédaction, veillez à ouvrir ces liens dans de nouveaux onglets, afin de ne pas perdre vos visiteurs.
  • Pensez aussi à créer des liens vers le site de vos collaborateurs (ils pourront vous rendre la pareille éventuellement… À ce chapitre, il est question des liens entrants dans le troisième article de cette série.)

Conclusion : Surtout, rédigez du contenu!

On a à peine effleuré la surface des astuces de la rédaction SEO efficace! La quantité de choses (dont certaines sont un peu techniques…) qu’il faut considérer peut s’avérer légèrement décourageante.

Mais avec la pratique, vous finirez par vous rendre compte que les principes de la création de contenu optimisé pour les engins de recherche ne sont pas si compliqués!

Alors, faites-le! Écrivez! L’essai/erreur permet d’apprendre et de gagner en expérience. En rédaction Web, rien n’est définitif de toutes façons… C’est la beauté d’Internet! Au fur et à mesure que vous améliorez vos compétences, rien ne vous empêche de modifier pour le mieux vos textes déjà publiés. En plus, Google adore les contenus mis à jour! (Il en sera question dans le dernier article de cette série.)

Si la chose vous intéresse, il existe des formations en création de contenu et des formations SEO qui peuvent vous donner un bon coup de pouce. De plus, soyez rassuré, vous pouvez toujours compter sur les experts de PF communications pour vous guider!

Share This