fbpx
Une fois votre rédaction SEO terminée, savez-vous comment pousser plus loin l’optimisation?

Rédaction SEO:Comment maximiser l’impact de vos contenus optimisés? (3/3)

15 mars 2021, St-Jean-sur-Richelieu

Bravo! Vous avez terminé la rédaction d’un beau texte optimisé pour le Web. Vous avez utilisé judicieusement vos mots-clés, bien structuré votre texte, travaillé votre maillage interne, pris soin d’inclure des liens sortants… Mais le travail ne s’arrête pas là! Pour que tout ce que vous avez fait jusqu’à présent engendre des résultats optimaux, il reste des stratégies que vous pouvez mettre en œuvre.

Optimiser vos contenus pour les moteurs de recherche, c’est très important. Tous s’entendent là-dessus. Surtout quand on sait que les résultats organiques sont responsables de 94% des clics sur les SERPs (Search Engine Results Pages), par opposition aux résultats payants.

Une fois la rédaction SEO d’un texte terminée, des actions restent à poser pour augmenter sa portée et son impact. Certaines d’entre elles répondent à des paramètres très spécifiques se rapportant à l’indexation du contenu que vous venez de produire. D’autres démarches considèrent des facteurs plus larges et ont pour but de générer une sorte d’effet boule de neige positif, destiné à «optimiser votre optimisation» de tous vos contenus!

Dans le premier article de cette série, nous discutons de comment préparer votre rédaction SEO. Le second article présente des astuces qui interviennent au moment de rédiger. Nous allons clore cette trilogie en vous parlant de ce qui vient APRÈS la rédaction de votre contenu et de ce qu’il est bon de faire EN TOUT TEMPS. Comme quoi, la rédaction SEO, ce n’est jamais vraiment fini!

Paramétrez vos données SEO

En rédaction SEO, vous savez qu’il est important d’écrire pour votre cible, afin d’adresser ses préoccupations. C’est notamment dû au fait que les moteurs de recherche privilégient les contenus qui répondent le mieux aux intentions des utilisateurs.

Cependant, il est aussi nécessaire de s’adresser directement aux petits robots de Google, Yahoo, Bing et compagnie pour qu’ils puissent mieux comprendre de quoi traitent vos contenus.

C’est notamment ce que vous avez fait, au moment de la rédaction de votre texte, lorsque vous avez optimisé les balises < hn >, responsables du titre et des différents sous-titres qui structurent une page Web. (Pour vous rafraîchir la mémoire au sujet de ces balises, vous pouvez vous référer au deuxième article de cette série 😊).

Vous devez maintenant optimiser certains autres éléments techniques auxquels les robots sont sensibles et qui, bien que n’apparaissant pas sur votre page, sont importants pour le référencement naturel.

Pour compléter votre rédaction SEO, pensez à:

1. Optimiser l’URL de votre page

Le terme URL vient de l’expression Uniform Resource Locator. Dit simplement, une URL est une adresse internet unique qui mène à l’emplacement d’une ressource (page, fichier, vidéo, image, etc.) spécifique sur le Web.

L’URL s’affiche dans la barre du navigateur et apparaît aussi habituellement dans les résultats de recherche, sous le titre cliquable.

Les moteurs de recherche en tiennent compte pour déterminer la position qu’ils accordent à une page Web dans leurs résultats (ce qui affecte sa visibilité).

L’URL peut également avoir un impact sur le trafic puisqu’elle influence la perception des utilisateurs vis-à-vis de la page à laquelle elle renvoie, et conséquemment leur propension à cliquer (ou pas) sur son lien. En bout de ligne, l’URL peut donc aussi affecter le positionnement dans les résultats de recherche.

Évidemment, la base du travail relatif aux URL de votre site a été planifiée et mise en place lors de sa création. Depuis, certains éléments demeurent essentiellement toujours les mêmes: notamment le protocole utilisé (ex.: https:// ), le nom de domaine (ex.: ww.patriciafiliatrault.com 😉) et, le cas échéant, les différents chemins (fichiers ou sous-fichiers) créés.

La partie d’une URL à laquelle nous porterons ici une attention plus particulière, du point de vue de la rédaction SEO, concerne l’identifiant texte unique qui varie de l’une à l’autre de vos publications et annonce son contenu d’une façon compréhensible. Communément appelé le Slug, il vient à la fin de l’URL et mène spécifiquement aux différentes pages de votre site. Par exemple:

https://www.patriciafiliatrault.com/formation-seo/
https://www.patriciafiliatrault.com/seo-avec-wordpress/

Règle générale, prévoyez:

  • séparer les mots par des tirets (et non par des espaces)
  • utiliser les lettres minuscules
  • inclure le mot-clé principal de votre page
  • si pertinent, intégrer quelques mots-clés secondaires pour préciser davantage le contenu de la page
  • privilégier la simplicité et la lisibilité
  • viser la concision
  • éviter les chiffres (Si jamais vous deviez modifier un contenu qui en contient, cela vous évitera de devoir changer aussi l’URL. Par exemple, un article portant sur les 5 clés du référencement, s’il était mis à jour pour y ajouter une sixième clé, pourra garder la même URL si celle-ci est constituée de l’expression “clés-du-référencement” sans précision du nombre…)

Note: Il est généralement déconseillé de modifier une URL qui existe déjà. Si toutefois vous décidiez malgré tout d’apporter des changements à une URL existante, n’oubliez jamais de rediriger l’ancienne version vers la nouvelle. Sans quoi, il pourrait s’ensuivre de fâcheuses conséquences pour le référencement de vos pages.

2. Rédiger stratégiquement la balise Title (Title Tag)

La balise Title est le titre donné à votre page Web. Chaque page d’un site internet devrait s’en faire assigner une qui lui est propre et qui la différencie des autres (puisqu’il n’existe pas deux pages pareilles).

Elle ne s’affiche pas dans le corps de votre page (et ne doit donc pas être confondue avec la balise < h1 >qui elle, constitue le titre principal de votre contenu).

Google tient compte de la balise Title pour déterminer le classement d’un site Web. Elle apparaît en version tronquée dans l’onglet du navigateur, une fois que votre page est ouverte (le texte complet est visible lorsqu’on passe la souris sur l’onglet).

Elle s’affiche aussi dans la page des résultats de recherche sous forme de titre sur lequel les internautes peuvent cliquer s’ils veulent accéder au contenu proposé.

La balise titre est donc la première façon par laquelle vous entrez en contact avec les internautes et tentez d’attirer leur attention dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Idéalement, lors de la rédaction de votre Title Tag, pensez à:

  • Inclure votre mot-clé principal en début de balise (puisque Google accorde moins de poids aux mots-clés qui surviennent à la fin de celle-ci).
  • Faire preuve de pertinence: votre balise titre doit bien résumer le propos de votre page et refléter son contenu.
  • Viser une taille idéale (environ 65 caractères): trop longue, votre balise Title sera tronquée par les moteurs de recherche et les internautes n’auront pas accès à toute l’information qu’elle contient. Trop courte, elle manquera de substance pour informer correctement sur votre contenu, ce qui diminue l’expérience-utilisateur et impacte négativement vos résultats.
  • Rédiger pour attirer l’attention: parce que Google tient compte du taux de clic (le fameux CTR) organique pour classer les sites. L’idée est donc de donner envie aux internautes de cliquer sur votre lien tout en demeurant crédible. Vous pouvez susciter l’émotion de votre cible, utiliser des mots d’action, formuler votre titre sous forme de question, faire ressortir la valeur unique de votre page et un gain potentiel que son contenu peut apporter.
  • Assurer une cohérence entre la balise Title de votre page et le titre principal (< h1 >) de votre contenu. Il n’y a pas de pénalité de duplication si votre balise titre et votre balise < h1 > sont identiques. Toutefois, il peut y avoir des avantages à les rendre quelque peu différentes pour complémenter l’information: cela permet d’utiliser des variantes de votre mot-clé, des traductions ou encore des mots-clés apparentés sur lesquels se positionner.
  • Assurez-vous cependant que ces deux balises demeurent très similaires pour ne pas décevoir vos cibles; les internautes s’attendent en effet à un contenu qui corresponde à ce que leur laisse présager le titre de votre page Web, affiché dans les résultats des moteurs de recherche. Note: Il n’est pas ici question de la rédaction de la balise Title d’une page d’accueil (qui répond à des règles spécifiques et pourrait faire l’objet de son propre article!)

    Une formation sur le SEO vous intéresse?

    C’est par ici !

    3. Inclure une méta-description efficace et accrocheuse

    La balise méta Description est une balise html qui fournit aux moteurs de recherche le résumé d’une page Web. Google maintient qu’il n’en tient pas compte pour déterminer le classement d’un site. Cependant, étant donné qu’elle est généralement affichée dans les pages de résultats, la méta-description peut être génératrice d’engagement et de trafic, et donc, influencer le taux de clic organique. Conséquemment, elle a un effet indirect mais indéniable sur le positionnement d’un site dans les SERPs.

    Il importe donc de rédiger votre méta-description de façon à ce qu’elle comporte certains attributs qui la rendront plus performante:

    • Il faut trouver un équilibre entre information et concision, qui se trouve généralement autour de 150 caractères. Votre description doit aller droit au but pour répondre à la vitesse avec laquelle les utilisateurs parcourent les résultats pour se faire une idée du lien sur lequel ils choisiront de cliquer. Elle doit cependant être assez longue pour donner suffisamment d’informations pertinentes sur votre contenu.
    • Les méta-descriptions sont l’occasion d’inclure un contenu à valeur ajoutée qui ne se trouve pas dans le titre. Par exemple: des informations de géolocalisation, des produits ou services uniques et exclusifs, etc.
    • Elles doivent être différentes et originales pour chacune de vos pages (ce qui assure une plus grande clarté pour les moteurs de recherche comme pour les utilisateurs, surtout dans les cas où plusieurs des pages de votre site seraient affichées dans les résultats).
    • Elles doivent inclure votre mot-clé principal et des mots-clés complémentaires d’une façon naturelle et accrocheuse.
    • Elles seront plus engageantes si vous utilisez des verbes d’action et impliquez votre cible grâce à la voix active. (Par exemple, pour une agence de voyage, il serait plus dynamique d’écrire : “Voyagez d’une nouvelle façon grâce à Voyages Machin!” plutôt que : “Voyage Machin vous propose de voyager d’une nouvelle façon”).
    • Elles doivent répondre aux préoccupations et questionnements de vos cibles: adresser le “Pourquoi?” derrière leur recherche et les raisons qui ont motivé leur requête.

    Une formation sur le SEO vous intéresse?

    C’est par ici !

    Création de logo et image de marque chez PF communications

    Optimisez votre e-réputation

    Une fois ces paramètres techniques rédigés d’une façon optimale en termes de SEO, vous devez vite vous remettre à la tâche afin de mettre en place une sorte de système d’autopropulsion de vos contenus. Comment?

    1. Favorisez les liens entrants

    Les liens entrants (ou backlinks) que possède un site sont un des éléments qui augmentent ses performances SEO et améliorent son positionnement dans les résultats de recherche. Une forte corrélation positive a été démontrée entre la diversité des domaines renvoyant à un site et son positionnement dans Google.

    Les liens qui proviennent de sites tiers ne relèvent pas directement de la rédaction. Après tout, vous ne pouvez pas vous-même inclure dans votre propre texte des liens qui y renvoient à partir d’autres sites!

    Cependant, il existe des stratégies que vous pouvez considérer pour accroître la visibilité de vos contenus et susciter des liens entrants. Elles impliquent plus de rédaction (eh oui, encore!) et des actions de réseautage.

    Vous pouvez produire et publier du contenu pour propulser vos contenus:

    • En faisant la promotion de vos publications auprès de votre audience, sur vos comptes professionnels et par le biais de vos infolettres ou de votre blogue. (Au sujet des blogues, il a d’ailleurs été mesuré que les entreprises qui s’investissent dans la rédaction d’articles de blogue récoltent 97% plus de backlinks vers leur site.) Encouragez votre auditoire à consulter et à partager vos contenus. Les moteurs de recherche ne manqueront pas de remarquer et de récompenser l’effervescence ainsi générée.
    • En vous annonçant par le biais de publications sur des plateformes de qualité, ce qui augmentera votre visibilité: publiez par exemple dans les pages de groupes reliés à votre domaine d’activité, annoncez-vous dans des répertoires, bottins ou magazines spécialisés, parrainez des activités dans votre milieu, développez des partenariats avec des médias locaux, etc.
    • Pensez également à développer des liens de collaboration avec des professionnels de confiance, qui œuvrent dans un domaine connexe au vôtre et qui offrent des services complémentaires. Vous pourrez occasionnellement produire des contenus où vous intégrerez, de façon pertinente et naturelle, des liens vers une de leurs pages. Ils pourront à leur tour, et toujours occasionnellement (il ne faut pas abuser des bonnes choses pour qu’elles conservent leur valeur!), vous mentionner dans leurs publications. Il a d’ailleurs été observé que 43.7% des pages les mieux positionnées dans Google contiennent des liens réciproques.

    2. Positionnez-vous en tant qu’expert: publiez régulièrement des contenus de qualité

    Les contenus novateurs et pertinents sont plus faciles à promouvoir et contribuent à établir votre autorité. Google et les autres moteurs de recherche accueillent favorablement ce type de contenus, qui apportent de la valeur à leurs usagers.

    Plusieurs options s’offrent à vous:

    • Écrivez abondamment sur un même sujet, mais sous des angles différents. Couvrez-en tous les aspects en profondeur, les uns après les autres. La répétition est la mère de toute expertise… Et l’expertise est bien vue par les moteurs de recherche comme par vos clients-cibles.
    • Mettez à jour vos contenus pour accroître leur valeur. Les petits robots de Google et des autres engins de recherche aiment les contenus à la fine pointe des dernières connaissances. Pourquoi? Parce que leurs utilisateurs (et vos cibles) recherchent des informations fiables et qui ne sont pas désuètes. Pensez donc à faire le tour de vos contenus déjà en ligne. Peut-être est-il possible d’y ajouter un complément d’information ou de nouvelles nuances, à la lumière des dernières avancées depuis leur publication?
    • Privilégiez certains types de contenus originaux et uniques, qui sont source de valeur ajoutée:
      Blogues, qui se nourrissent de l’actualité, des sujets tendance et des préoccupations de votre cible. Ils ont aussi l’avantage de pouvoir se prêter à un calendrier de publication faisant preuve de régularité;
      Études de cas, qui sont fondées sur des exemples réels. Elles piquent l’intérêt et favorisent l’engagement;
      Outils gratuits (livres blancs, supports d’apprentissage, tests, graphiques et analyses, etc.). Ils font grandir votre audience et la fidélisent, ce qui génère ultimement plus de partages et de trafic vers vos pages.
      Pourquoi pas des publications vidéos? 52% des marketeurs évaluent que la vidéo est le type de contenu qui rapporte le meilleur ROI. Et en plus, ça fait changement de la rédaction SEO! 😏(Encore qu’il faille s’assurer de bien optimiser les données (Titre, description, thumbnails, etc. ) pour maximiser les performances des vidéos mises en ligne… Décidément, le SEO est partout!)

    À la fin de cette série portant sur la rédaction SEO, vous sentez-vous d’attaque pour prendre le taureau par les cornes? Si oui, faites-nous part de vos expériences et de vos résultats!

    Vous sentez-vous plutôt légèrement abasourdi et ayant besoin d’en discuter, histoire de mettre de l’ordre dans vos idées avant de passer à l’action? Ou peut-être avez-vous envie d’accompagnement dans vos démarches? Pas de souci, les experts de PF communication sont toujours prêts à vous épauler!

    Une formation sur le SEO vous intéresse?

    C’est par ici !

    Share This